PETALES ANCESTRAUX

Tannö Itöy et Tepuy: une des formations montagneuses les plus anciennes de la planète. Ces deux noms de la langue Pemón, mieux connus comme La Gran Sabana et les Montagnes Sacrées, prennent la forme de deux endroits qui ont éveillé mes sensations et ont donné vie à cette nouvelle série: Pétales Ancestraux. L’étrange flore y prend une forme unique, propice à l’endroit. Chaque regard porté sur celle-ci nous met en relation avec le mystère de la création même. Cette terre, cet endroit merveilleux m’a transporté au plus profond de mes rêves, et m’a aussi amené à représenter au moyen de ces fleurs la sensualité, une suave tristesse qui se dévoile peu à peu…jusqu’à devenir la violence même.
On va de l’apparent, de l’étranger, du dehors, au creux de la matière. C’est l’entrée d’un tunnel qui au fond cache le désir, qui va vers l’authenticité de la femme.
Ces fleurs savent qu’elles vont faner, et semblent pourtant inquiètes de s’ouvrir entièrement et montrer toute leur splendeur avant de mourir, car derrière ces pétales ancestraux se cache peut-être cet ancestral combat entre l’amour et le désir...


Espiral en explosion (Spirale en éclosion)
Acrylique sur Toile, 46 x 38 cm, 2011 á Paris



Agua bendita (Fleur lustrale)
Acrylique sur Toile, 46 x 38 cm, 2011 á Paris



Corazon de Vida (Cœur de la vie)
Acrylique sur Toile, 46 x 38 cm, 2011 á Paris



Capullos del Misterio (Cocons du mystère)
Acrylique sur Toile, 38 x 46 cm, 2011 á Paris


Manto de estrella (Voile d’une étoile)
Acrylique sur Toile, 38 x 46 cm, 2011 á Paris



À la tombé du soir (Diptyque)
Acrylique sur Toile, 60 x 92cm (60 x 46 cm chaque panneau), 2011 á Paris



Una mirada que nos llena de extrañeza, ver lo aparente con una sensación de penetración, invitación a lo profundo, un túnel por el cual se desliza oculta la autenticidad femenina, una flor. Flores con la certeza de su destino, que saben de su marchitar, y que muestran cierta inquietud de regalar todo su esplendor antes de morir, miran hacia arriba, al frente, al lado, hacia abajo y hablan de cierta perennidad sin develar el misterio de la tierra que las nutre…tierra ancestral, pétalos ancestrales

Tannö Itöy, un lugar misterioso que nos transporta hacia lo mas profundo de nuestros sueños y nos pone en relación directa con la creación misma da lugar a esta nueva serie de pinturas.

Ellos danzando en la noche y el día, con el agua, el viento y el silencio hablan de la sensualidad, la tristeza y hasta la violencia misma. Sensualidad en sus formas, tristeza en sus fondos, violencia en sus colores, sensaciones confrontadas donde se manifiesta oculto el ancestral combate entre el amor y el deseo.

No hay comentarios: